puzzle

Et si l’on dépoussiérait un peu l’activité du puzzle ? Si l’on propose régulièrement aux enfants de faire des puzzles, chez l’adulte, ce loisir a encore un image peu positive. Pourtant, faire des puzzles a de nombreux bienfaits pour notre santé mentale notamment. Je t’en parle tout de suite !

 

Le puzzle, un brin d’histoire

Pour faire un petit point culture, le terme puzzle vient de l’anglais qui signifie énigme, casse-tête. Les passionnés de puzzles (et de casses-tête) sont les céphaloclastophiles.

Les premiers puzzles voient le jour au XVIIIe siècle, grâce à John Spilsburg, graveur et cartographe anglais, qui eut l’idée de rendre l’apprentissage de la géographie plus ludique en découpant ses cartes.

Les bienfaits du puzzle

Chez l’enfant comme chez l’adulte, faire des puzzles est une activité qui stimule la patience, la logique, l’observation et la mémoire. Selon le chercheur en neurologie Patrick Fissler, s’adonner au puzzle permet de façonner des nouvelles connexions cérébrales et contribue à diminuer le risque de troubles de la mémoire et de la maladie d’Alzheimer.

Les puzzles ont également pour vertus d’être apaisant. En effet, lorsque l’on se concentre sur l’assemblage de ses petites pièces, on se relaxe complètement, et le stress diminue.

Faire un puzzle, c’est aussi une activité ludique à faire en famille ! Dixit l’idée du loisir solitaire ! Personnellement, mes enfants adorent m’aider lorsque que je fais un puzzle, tout comme j’aime les aider lorsqu’ils choisissent un modèle avec de nombreuses pièces pour eux-mêmes !

Matériel à prévoir

Si ce loisir vous intéresse, voici quelques outils supplémentaires pour cette activité :

  • Un tapis de rangement : personnellement, c’est un indispensable ! Je ne peux pas laisser mon puzzle inachevé sur la table, entre mes enfants et mon chat, je risquerais de perdre trop de pièces ! En plus, cela permet de ranger rapidement son puzzle, si on met plusieurs semaines à le finir !
  • De la colle : je ne colle jamais les miens, je préfère les défaire et les refaire ! Mais si c’est une envie, il vaut mieux utiliser une colle spéciale.
  • Des trieurs de pièces : c’est sans doute un de mes futurs achats pour ce loisir, surtout si vous faites des puzzles XXL, cela vous sera utile !

 

Les Éditions Imaginaires

Bien sûr, des puzzles on en trouve partout et à tous les prix ! Aujourd’hui, j’aimerais vous parler surtout des éditions imaginaires, car je suis tombée amoureuse de leurs collections bienveillantes et pleines d’amour ! Créé par 2 mamans passionnées, Laure et Virginie, elles proposent des puzzles de qualité fabriqués en Europe.

Je suis littéralement fan de la collection Continuum, en tant que professionnelle de la périnatalité, j’ai vraiment eu du mal à choisir, et c’est finalement sur le modèle Tétée que j’ai jeté mon dévolu.

Il m’aura fallu à peine quelques jours pour arriver au bout des 1000 pièces. Il est tellement magnifique que j’ai juste envie de collectionner les autres ! L’encre et les couleurs sont parfaites, les pièces sont bien découpées et tout s’imbriquent sans problème !

En bref

Faire des puzzles n’est plus une activité de notre enfance, ni une activité de mamie ! Au contraire, c’est un loisir qui agit sur votre bien-être et votre santé mentale ! Alors levez le pied et commencer à encastrer les pièces !

À quand remonte votre dernier puzzle ?

D’autres idées loisirs à retrouver ici.

N’oubliez pas de me laisser un petit commentaire, vous contribuez à faire vivre le blog.

On se retrouve vite !

angie

puzzle